Tunisie : Selon Moez Joudi, «Adel Dridi est protégé par des gens influents»


Adel Dridi, patron de Yosr Développement, arrêté samedi pour avoir escroqué plus de 50.000 personnes, finira-t-il par cracher le morceau et balancer les noms de ses complices et éventuels protecteurs? Vidéo.

 

Adel Dridi, patron d’une société créée il y a un peu plus de 2 ans et dont les pratiques financières sont illégales, a été arrêté, samedi 22 juin, sur l’autoroute de Sousse, après avoir été intercepté grâce à son téléphone portable, alors qu’il était en cavale.

Intervenant sur la chaîne Watania 2, Moez Joudi, expert en économie, pense que Adel Dridi s’est mis hors-la-loi dès qu’il a créé sa société financière, sans autorisation préalable de la Banque centrale de Tunisie (Bct). Selon M. Joudi, l’homme d’affaires a escroqué beaucoup de gens. La justice a alors été saisie du dossier et il a été même arrêté le 12 avril dernier avant d’être libéré le 26 du même mois. Normalement, l’homme ne peut échapper à la loi, estime M. Joudi. Qui ajoute : «Il doit être couvert et bien protégé par des personnes importantes et qui ont leurs intérêts dans cette opération».

Selon l’économiste, «la Banque centrale est aussi responsable. Il s’agit d’une économie parallèle. Ce monsieur travaille depuis 2011 et l’Etat, qui doit contrôler ce genre d’opérations douteuses, semble totalement absent. A mon avis, Adel Dridi est protégé par des gens influents. Il n’y a pas autre chose», a-t-il martelé.

Selon l’expert, ce genre d’escroquerie a eu lieu dans plusieurs pays, notamment aux USA, mais une fois la personne est découverte, elle est tout de suite incarcérée et la société dissoute. Pourquoi donc M. Dridi a-t-il été libéré? Qui a fait pression sur la justice pour la libération d’un grand escroc?

Laisser votre commentaire

Farojob

Portail d'offres d'Emploi, annonces de recrutement dans les concours de fonction publique en Tunisie, travail à l'étranger et immigration.

Contact

Farojob
contact[at]Farojob[point]net
Ou par message.
Share This