Tunisie : Quand le Qatar alterne le bâton et la carotte

Publié par | 17 mai 2013 | Actualités économiques



Sans-titre108

L’ambassadeur du Qatar à Tunis a confié dans une interview à un média de la place, que son pays envisage de « soutenir » les efforts, du gouvernement tunisien en matière d’emploi, en proposant de recruter 20 000 tunisiens pour travailler au Qatar, sur la période allant jusqu’à 2015.

Deux enseignements à tirer de cette « promesse » :

D’abord, aussi bien le Qatar, que son Emir, ainsi que leurs « protecteurs » en Tunisie, ont compris que le langage de violence et de menace risque fort de ne rien donner avec les tunisiens qui se sont avérés aussi tête de mule que non reconnaissants. Pour preuve l’envergure de la campagne qui a ciblé l’Emirat et son dirigeant suite aux menaces proférées par Marzouki à l’encontre de tous ceux qui oseraient porter atteinte à ce pays frère et son souverain.

Ensuite, la période de délai de deux ans que renferme la promesse, veut dire beaucoup de choses, en l’occurrence, que le gouvernement voudrait bien prolonger la période de répit social jusqu’à deux ans, le temps de …

Si cet ambassadeur croit qu’il va pouvoir amadouer le peuple tunisien par une vague promesse en le laissant espérer « la lune » et le tenir « en laisse » pendant deux ans, c’est qu’il n’a certainement pas accès à la télé chez lui, et ne peut pas imaginer l’impatience du tunisien quant à la réalisation des promesses qu’on lui donne.

Laisser une réponse

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.