La CCI de Tunis mise sur la qualité des participants

Publié par | 7 juin 2013 | Actualités économiques, Emploi en tunisie



320x166xccit-medindustrie-2013.jpg.pagespeed.ic.SkXJGZH7Yj

Nul besoin d’être expert pour savoir que la situation actuelle en Tunisie n’incite pas les investisseurs étrangers à se bousculer au “portillon“ du site Tunisie.

En effet, Mounir Moukher, président de la Chambre de commerce et d’industrie de Tunis, accompagné des membres de la direction de la chambre, a rencontré, ce jeudi 6 juin au siège ladite chambre, des journalistes de la presse tunisienne pour parler de la tenue de la 3ème édition du salon Tunis-Medindustrie 2013, qui aura lieu au Parc des expositions du Kram, du 12 au 15 courant.

D’abord, M. Mouakher s’est longuement attardé sur la situation politique. Cependant, comme il l’a expliqué dans une interview qu’il a accordée à WMC et publiée aujourd’hui, le président de la CCI de Tunis considère que, nonobstant des tiraillements politiques auxquels on assiste, la sécurité s’installe dans le pays, et surtout qu’il y a une Tunisie dynamique, travailleuse qui essaie de tenir l’économie du pays en investissant, en créant de l’emploi.

Dans ce même ordre d’idées, M. Mouakher estime que les médias ont un rôle important à jouer dans la promotion d’une image “réaliste“ de la Tunisie. Car, selon lui, certains journalistes s’attardent trop sur les faits divers, laissant de côté l’essentiel.

Ensuite, et pour revenir à Tunis-Medindustrie proprement dit, et avant de céder la parole Mme Dalenda Mekki (chargée de la communication à la Chambre), Mounir Mouakher a tenu à rappeler l’objectif principal de ce Salon, à savoir favoriser le partenariat et l’innovation entre industriels tunisiens et étrangers à même de générer plusieurs créations d’emplois.

A noter que, à l’instar des deux précédentes éditions, celle de 2013 comporte 3 volets.

Dans la présentation de Mme Mekki, on retiendra plus particulièrement quelques chiffres. Ainsi, cette 3ème édition de Tunis-Medindustrie enregistre 213 exposants, dont 150 entreprises tunisiennes, 40 ENOVA Tunisie, 10 New events, 11 entreprises sud-africaines, 1 entreprise tchèque et 1 pour la Turquie. La surface d’exposition est de 2.600 mètres carrés.

Parmi les visiteurs étrangers, on annonce des délégations algérienne, turque, italienne, écossaise, française, belge, sud-africaine et tchèque.

Quant aux questions des journalistes, elles ont porté sur le peu d’engouement manifesté par les entreprises étrangères pour ce Salon, sur la communication, etc.

Dans sa réponse, M. Mouakher a notamment mis en avant la difficulté à “vendre“ aujourd’hui la Tunisie à l’étranger, et pourtant toutes les directions de la chambre se sont mobilisées pour faire de ce Salon une réelle réussite pour les entreprises et l’économie tunisiennes.

Maintenant, faute du nombre, on semble fonder l’espoir sur la qualité des participants. C’est déjà ça.

Laisser une réponse

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.